vendredi 28 août 2015

MASTIQUONS À LA VAPEUR DOUCE




Mon défi des 100 Jours : Halte à la Malbouffe ! Jour 18



Près de 3 semaines pour ce changement de vie et c'est loin d'être terminé. Cependant c'est la première marche, celle où l'on ancre de nouvelles habitudes. Je sais que les résultats ne seront visibles qu'au bout de trois mois. 
            

1.      Ce que la nourriture saine apporte à ma vie est incroyable!

- Tout d'abord l'énergie. Je me trainais pensant que c'était l'effet de l'âge et du poids. 3 semaines plus tard, au même poids et plus vieille, je suis en pleine forme et galope partout ! Donc c'est bien l'effet de l'alimentation. Souplesse et mouvement.

- Une incroyable euphorie qui perdure au de la de la joie de la première semaine marquant un renouveau. Le plaisir, la joie, la créativité, le fait de découvrir et d'apprendre des tas de choses sur notre fonctionnement. Et encore, nous sommes en plein été donc je mange essentiellement des salades, des soupes et des fruits donc aucune cuisine élaborée pour l'instant. Il me reste 82 jours dans mon défi de 100 jours pour m'y mettre.

- Une peau incroyablement douce, un transit de rêve, un meilleur sommeil (je m'endors 1h30 plus tôt et je me réveille 2h30 plus tôt).


      
2.      Mes apprentissages cette semaine sont majeurs. Je ne parlerai que de deux d'entre eux :

1 – La mastication.
2 – La vapeur douce.
(écoutez la vidéo ci-dessus pour en savoir plus!)


3.      Mes projets pour la semaine prochaine :


- Arrivée d'un tricycle adulte pour recommencer à faire du vélo;
- Arrivée d'un vitaliseur pour cuire à la vapeur douce ;
- Découverte des bains dérivatifs de France Guillain… (Lire "Le bain dérivatif ou D-CoolinWay" de France Guillain)


      4.      Les livres qui m'ont faite changer cette semaine :

- Mastiquer, c'est la santé, France Guillain, Jouvence
- J'arrête la malbouffe! Marion Kaplan, Eyrolles
- Changez d'alimentation, Editions du Rocher, Pr Henri Joyeux, 7e edition

Pour ceux qui m'ont demandé les références de mon livre :
- Maigrir en riant, Corinne Cosseron, Trédaniel


Merci pour votre soutien !

jeudi 20 août 2015

Je suis Paléo ET Végétarienne !



Mon défi des 100 Jours : Halte à la Malbouffe ! Jour 11

FINALEMENT, JE SUIS PALÉO ET VÉGÉTARIENNE ! SI, SI !


Il est courant d'opposer les deux :

- D'un côté les VÉGÉTARIENS qui ne mangent, en gros, que des fruits, des légumes et des céréales et parfois des laitages, du fromage et des œufs.

- De l'autre les PALÉOS, respectueux de nos ancêtre chasseurs-cueilleurs, qui eux mangent sans problème des protéines animales : œufs, insectes, larves, petits animaux, exceptionnellement gros gibier, abats, etc et des fruits et des légumes mais ni céréales, légumineuses ou produits laitiers.

Bref  les Néotlithiques opposés aux Paléolithiques! Poussiéreux tout ça!

Moi je suis résolument du XXIème siècle ! Mais en pleine ère industrielle, je dis STOP à l'industrie agro-alimentaire qui est en train de nous assassiner. Pour la première fois de l'histoire de l'humanité la durée de vie raccourcit en Occident à cause des maladies induites par la malbouffe : obésité, diabète et maladies cardio-vasculaires! Ça suffit !


Je décide donc de me ressaisir et de faire appel à mon bon sens.

JE SUIS UN MAMMIFÈRE OMNIVORE.

 

  • TOUT COMME LES PALÉOS :


- Je ne mange pas d'aliments industriels;
- Je ne mange pas de sucre ajouté;
- Je ne mange pas de produits laitiers issus de la vache ou très peu, et en tous cas bio et cru;

- Je mange des protéines animales mais en petite quantité;
- Je mange des fruits et des légumes.

ET

TOUT COMME LES VÉGÉTARIENS :

- Je mange aussi des protéines végétales : légumineuses, racines et tubercules
- Je mange des céréales (plutôt semi-complètes)



Je me base sur le "Miam-ô-5" de France Guillain pour établir chez moi un type d'alimentation facile et sain :

Petit déjeuner :


Miam–ô-fruits



Déjeuner :


- Crudités en entrée


- Plat complet comportant :

1.       3 CS de légumes

2.       3 CS de céréales

3.       1 CS de légumineuses

4.       1 CS de protéines animales

5.       Huile crue bio 1ère pression à froid



Dîner :


Soupe complète

Et quand je sors faire la fête chez des amis, au restaurant ou en vacances : je fais la fête, j'oublie tout ça et je mange avec joie et reconnaissance ce qui se présente!

Ça, c'est rigologique!

Bon appétit !

mercredi 19 août 2015

Mon défi des 100 Jours : Halte à la Malbouffe ! Jour 10





SOMMAIRE :

  • ·         Qu'ai-je appris durant ces 10 jours?

- L'être humain est-il omnivore, carnivore ou herbivore?
- Devrions-nous être tous végétariens?
- Devrions-nous rester Paléolithiques?
- Les produits laitiers sont-ils vraiment "nos amis pour la vie"?
- Quèsaco le gluten?
- Finalement qu'est-ce que "manger sainement" ?

  • ·         Qu'ai-je mangé durant ces 10 jours?
  • ·         Comment me suis-je sentie durant ces 10 jours?
  • ·         Que vais – je faire durant les 11 jours suivants, avant la vidéo très symbolique des 3 semaines qui marquera un premier pas?

  • Prochain bilan :

- Existe-t-il vraiment une alimentation de la bonne humeur?
- Comment perdre du poids sans régime en mangeant sainement?


10% du défi relevé avec brio, enthousiasme et effets positifs ! Youcou ! Je revis! Suivre un défi rend vraiment heureux !

J'ai totalement arrêté la nourriture industrielle et le sucre sous toutes ses formes autre que naturellement inclus dans les aliments comme les fruits et certains légumes. J'ai augmenté prodigieusement mes quantités de légumes et surtout de fruits (à cette saison c'est un rêve!). J'ai diminué par trois mes quantités de protéines animales et introduit à la place une cuillerée de légumineuse par repas (protéines végétales).

Je me suis beaucoup amusée, j'ai appris des tas de choses, je suis en pleine forme, je n'ai plus du tout envie de grignoter ou manger du chocolat et j'ai même perdu 2 kilos alors que je réserve la perte de poids à mon prochain défi… dans 90 jours!

Dans ce défi, il s'agit de comprendre ce qu'est la "nourriture saine" des êtres humains et de la tester. Je me posais de nombreuses questions et pensais qu'il me faudrait les 100 jours du défi pour y voir plus clair. Mais en fait les choses justes sont simples et aisées à comprendre.

Qu'ai-je appris durant ces 10 jours?


       Voici quelques réponses aux questions que je me posais. Et bien sûr, tout le monde ne sera pas d'accord! Donc n'hésitez pas à partager vos points de vue dans les commentaires. C'est fou comme quelque chose qui devrait aller de soi telle que l'alimentation humaine soulève d'incroyables polémiques. Comme toujours je suis repartie à  la base et je vous ai communiqué quelques sources pour vous faire votre propre opinion :

- L'être humain est-il omnivore, carnivore ou herbivore?




L'homme est un hominidé présent sur Terre depuis environ 7 millions d'années.


Nous appartenons au genre Homo sapiens. Nous sommes des primates, mammifères, bref de splendides grands singes.

Homo sapiens est omnivore.

"L'animal omnivore se nourrit de viande et de végétaux. C'est souvent un chasseur qui capture des proies, mais il mange aussi des fruits ou autres plantes qu'il peut consommer. Les mammifères omnivores ont une plus grande chance de survie, car si une nourriture vient à manquer, ils peuvent s'alimenter de l'autre groupe d'aliments. L'animal omnivore n'est pas nécessairement un prédateur, si des fruits sont disponibles, il ne chassera pas inutilement. Tous les animaux sont opportunistes et si un repas est plus facile qu'un autre à se procurer, il va choisir celui-ci."

Homo sapiens maîtrise le feu ce qui lui a permis de cuire les aliments.  La cuisson améliore l'innocuité bactériologique des aliments et il semblerait qu'elle  ait joué un rôle essentiel dans le développement du cerveau humain.

Sources :

- Devrions-nous être tous végétariens?




L'alimentation humaine étant avant tout une attitude culturelle, toute l'humanité ne mange donc pas comme des « omnivores ».  Mais ce choix purement culturel, religieux ou correspondant à des croyances diverses ne modifie pas le fait que, sur le plan strictement biologique, un humain végétarien demeure un omnivore.

La popularité que rencontre à l'heure actuelle le mouvement vegan s'explique par le refus de cautionner des attitudes qui ne sont pas éthiques:
- maltraitance des animaux d'élevages,
- antibiotiques à haute dose dans leur alimentation,
- dégradation de la qualité de la viande,
- effet de serre et conséquences néfastes sur l’environnement,
- quantité de viande insuffisante pour nourrir tous les habitants de la planète.

Ce constat pousse les végétariens, végétaliens et vegans à se tourner vers les protéines végétales pour remplacer les protéines animales.

Un omnivore peut en effet se nourrir de végétaux ou de protéines animales selon ce qu'il rencontre. Mais les deux ne procurent pas exactement les mêmes nutriments et il est bon de varier. Ceci implique aux végétariens la nécessité d'une attention très soigneuse à la confection de leurs repas et fait d'eux de grands experts en alimentation végétale.


Sources :

- Devrions-nous rester Paléolithiques?



Le Paléolithique commence il y a 3 millions d'années lorsque les premiers Hommes apparaissent et travaillent des pierres pour en faire des outils. Il se termine il y a 10 000 à 12 000 ans selon les régions du monde pour laisser place au Néolithique.

Le Néolithique est marqué par de profondes mutations techniques, économiques et sociales, liées à l’adoption par les groupes humains d’un modèle de subsistance fondé sur l’agriculture et l’élevage, et impliquant le plus souvent une sédentarisation.

Les hommes du Paléolithique étaient des nomades chasseurs-cueilleurs et il n'y a que 10 000 ans, sur les sept millions d'années de présence des hominidés sur Terre, que l'agriculture - et donc la consommation de céréales -  existe.

Probablement en réaction au mouvement vegan qui abolit la consommation des protéines animales, est apparu un mouvement d'alimentation appelé "Paléo" qui cherche à renouer avec les origines de chasseurs-cueilleurs de l'Homme.

Les "Paléos" se nourrissent donc exclusivement de tout ce qu'ils pourraient chasser ou cueillir : petits animaux, œufs, fruits de mer, et, occasionnellement plus gros gibier, baies, herbes, graines, algues, légumes et fruits, mais aucune céréale ou tubercule de l'âge de l'agriculture ou des produits laitiers ou encore de sucre car, bien entendu, ils abolissent toute nourriture industrielle!

Sources :
"Je mange Paléo oupresque", Amandine Geers et Olivier Degorce, Terre Vivante :

- Les produits laitiers sont-ils vraiment "nos amis pour la vie"?



Un humain adulte présente, comme la plupart des mammifères, une intolérance au lactose. Cependant, une mutation génétique serait apparue et sélectionnée favorablement il y a environ dix mille ans dans certaines régions d'Europe et d'Afrique, probablement en raison de l'essor de l'élevage de bétail dans ces régions et de la consommation de fromage. "De nos jours, environ seulement 15 % de la population mondiale présente une tolérance au lactose à l'âge adulte lui permettant de digérer le lait." (?! – Les Asiatiques, par exemple, ne digèreraient pas le lait). La plupart des adultes sont cependant capables de consommer des fromages, dont la production est une pratique très ancienne remontant vraisemblablement au Néolithique.

Les produits laitiers ont la réputation de protéger nos os des risques de fractures. Mais en fait il n'existe aucune preuve scientifique de cela.

En 2002, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a même mis à jour le « paradoxe du calcium » : les pays scandinaves, qui consomment le plus de produits laitiers au monde, souffrent de plus de fractures du col du fémur. A l’inverse, les populations d’Afrique et certaines d’Asie qui consomment le moins de produits laitiers affichent les taux de fracture les plus bas qui soit.

Les produits laitiers d’aujourd’hui sont très loin de ressembler à ceux que buvaient nos grands-parents. À leur époque, le rayon "yaourtises" était à peu près cent fois moins fourni qu'aujourd'hui et se contentait de lait, beurre, crème et fromage de terroir! Toute la gamme des yaourts, petits suisses et adaptations diverses avec aspartam, édulcorants, conservateurs, exhausteurs de goût, colorants est apparue petit à petit jusqu'à devenir pléthorique. Si on ne consomme des céréales "que" depuis 10 000 ans, on peut dire que l'on consomme des yaourts allégés seulement depuis… 25 ou 30 ans!

Aujourd’hui, le lait de vache - aliment de la vache destiné à faire grandir les veaux -  contient une grande quantité d’hormones qui pourraient favoriser les cancers de l’utérus et du sein et ses protéines sont composées à plus de 80% de caséine qui serait un facteur tumoral. Enfin, les pesticides et engrais chimiques utilisés dans la nourriture de vaches survaccinées se retrouvent ensuite dans le lait.

Conclusion :

Il est plus facile de vivre sans produits laitiers que sans protéines animales comme la viande. Mieux vaut :
- réserver les fromages aux jours de fête et les choisir crus et de terroir.
- diminuer la consommation de lait de vache et si on tient vraiment au lait à l'âge adulte, tester le lait cru et en tous cas ne le choisir que bio.


Sources :
"Lait, mensonge et propagande", Thierry Souccar, 

- Quèsaco le gluten?


Le gluten est un terme générique désignant des protéines que l’on trouve dans certaines céréales : seigle, avoine, blé, orge, kamut, épeautre.

Il existe une maladie assez rare qui vient du fait que certaines personnes ne sont pas capables de digérer une ou plusieurs fractions protéiques du gluten et souffrent de la Maladie Cœliaque (MC) qui engendre des désagréments digestifs, de la fatigue et des coups de blues inexpliqués dûs à une malabsorption des nutriments, en particulier du fer, du calcium et de l’acide folique.

D'autres, sans être atteintes réellement de cette maladie, semblent présenter une "intolérance au gluten" qui se règle en cessant tout simplement de consommer du gluten. De nombreux produits ont donc vu le jour avec le logo d'un épi barré signifiant qu'ils ne contiennent pas de gluten. Cette intolérance peut venir d'un excès de consommation de produits raffinés, pâtes blanches surcuites, viennoiseries, sandwichs, petits gâteaux, etc. Il est certain  que dès qu'on arrête d'en consommer en excès, on se sent beaucoup mieux! La solution est donc de limiter ces produits et de les choisir bio ce qui est nettement plus simple que de tout acheter "sans gluten". 

 

- Finalement qu'est-ce que "manger sainement" ?



Après m'être arraché les cheveux à me demander quoi manger pour être saine, je suis enfin tombée sur une petite perle que j'ai la joie de partager avec vous : "La méthode France Guillain". Je me suis méfiée, une méthode de plus, une sorte de régime qu'est-ce donc que cette méthode?

Et là, bonne surprise! J'ai trouvé une explication très simple, basée sur le bon sens et nous renvoyant au meilleur de l'alimentation de nos grands-parents avant l'ère (scandaleuse) de l'industrie alimentaire.

France Guillain nous invite à observer les plats traditionnels autour de la planète et à constater qu'ils correspondent tous à l'équilibre suivant (couscous, cassoulet, etc…):

1.       Légumes frais (70% crus, 30% cuits) (3 cuillères à soupe)
2.       Céréales (3 cuillères à soupe)
3.       Protéines animales (1 cuillère à soupe)
4.       Protéines végétales (légumineuses) (1 cuillère à soupe)
5.       Huile crue

Et hop ! Vous prenez le tout le plus bio possible, vous le cuisez le moins et le plus doucement possible et l'affaire est faite! Vous mangez sainement! Sans devenir intégriste et en continuant à faire la fête de temps à autre avec vos potes!

Source :
"La méthode FranceGuillain", France Guillain, Rocher

 

Qu'ai-je mangé durant ces 10 jours ?




Concrètement, qu'ai-je donc mangé durant ces 10 jours? Eh bien, je me suis purement régalée. J'ai découvert le Miam-ô-fruits de France Guillain et j'ai rejoint le Club des Miammeurs.

J'ai donc dégusté une somptueuse salade de fruits frais chaque matin avec la sauce magique de France Guillain, j'ai poursuivi avec une salade composée pour le déjeuner en respectant les 5 catégories d'aliments énoncées plus haut (et saupoudrées de graines germées que j'ai faites pousser pour la première fois avec beaucoup de fierté!) et j'ai terminé la journée avec des soupes chaudes ou froides. Bref, le bonheur intégral !

Bon, sain, simple, bon marché, rapide à faire et énergétisant!

Mission largement accomplie en 10 jours pour mon Défi de 100 jours!

Sources :
- Miam-ô-fruits, France Guillain, Rocher

- Miam-ô-5, France Guillain, Rocher

           

                 Comment me suis-je sentie durant ces 10 jours?



 EU – PHO - RI - QUE.



J'ai terminé le sevrage des médicaments que je prenais depuis cinq mois à la suite de l'accident qui a failli me coûter la vie et j'ai senti mon énergie, ma bonne humeur, mon optimisme et ma joie de vivre se regonfler en quelques jours de manière spectaculaire!

J'ai repris les marches quotidiennes dans la nature avec une vitalité que je ne me connaissais plus.

Bonus : j'ai perdu deux kilos alors que je mange beaucoup plus de fruits (sucre) et d'huile que d'habitude. Mais pas n'importe lesquels!

·        Que vais – je faire durant les 11 jours suivants, avant la vidéo très symbolique des 3 semaines qui marquera un premier pas?

Je vais poursuivre cette alimentation avec le défi d'avoir mes enfants et leurs amis dans la maison rêvant de crêpes parties! Je suis raisonnablement optimiste car, contrairement à un régime, je n'ai aucune restriction de quantité, je me fais plaisir, j'aime tout ce que je mange et surtout j'apprécie l'état dans lequel je me sens après les repas!

Voici les questions auxquelles maintenant j'aimerais trouver des réponses :

- Existe-t-il vraiment une alimentation de la bonne humeur?

- Comment perdre du poids sans régime en mangeant sainement? 

 Ça c'est pour mon prochain défi. J'ai encore 90 jours très libres!

Voilà pour ce bilan des 10 jours. N'hésitez pas à le commenter! Vous pouvez me suivre quasi au quotidien sur facebook : https://www.facebook.com/ecolederire.corinnecosseron, me retrouver sur www.ecolederire.com ou mes livres sur Amazon. A bientôt et dans 10 jours je vous raconterai le scoop que j'ai compris sur le lien entre faim/satiété et ... nutriments!


Tous les bilans de mon défi des 100 jours numéro 1 : Halte à la Malbouffe

Défi des 100 jours - Jour 1 : Halte à la Malbouffe
Défi des 100 jours - Jour 10 : Halte à la Malbouffe