lundi 26 septembre 2016

PENSÉE POSITIVE ET PSYCHOLOGIE POSITIVE



Article de Mars 2013 mis à jour le 26 Septembre 2016

En tant que rigologue formant des animateurs de Clubs de bonheur à l'utilisation pratique de la rigologie et à la psychologie positive appliquée, il me semble très important de préciser les différences entre PENSÉE POSITIVE  et PSYCHOLOGIE POSITIVE.

 

A ceux qui désirent approfondir le sujet et à tous ceux qui désirent animer des Clubs de Bonheur, je conseille chaleureusement la lecture du petit livre très clair du psychologue positif suisse Yves-Alexandre Thalmann, titulaire d'un doctorat en physique : "Les fabuleux pouvoirs de la psychologie positive : de la pensée positive à la psychologie positive" paru chez Jouvence Éditions en 2012 et dont voici une brève synthèse :



1 - LA PENSÉE POSITIVE

  • Principaux fondateurs de la pensée positive :
Norman Vincent Peale, Joseph Murphy, Emile Coué et Rhonda Byrne.

  • Principe de la pensée positive :
La pensée est une énergie qui tend à se matérialiser dans la réalité en attirant ce qui est semblable.

  • Loi d'attraction définie dans "Le Secret" de Rhona Byrne :
La pensée est une énergie et cette énergie attire à elle ce qui vibre à la même fréquence. En clair, ce que nous pensons avec suffisamment d'intensité se matérialisera dans notre vie.

  • Pratique de la pensée positive :
– Imaginer ce que nous désirons et nous le représenter comme étant déjà advenu dans notre vie,
– Se répéter, sous forme de formulations positives, ce que nous souhaitons obtenir.


2 - CE QU'EN DISENT LES PSYCHOLOGUES

  • Les psychologues scientifiques considèrent la pensée comme le résultat de l'activité neuronale qui met en jeu l'énergie sous forme d'échanges chimiques et surtout de micro-courants électriques.
  • Mais ils ne la considèrent pas comme une énergie magnétique capable d'attirer à elle quoi que ce soit.
  •  Ils reconnaissent une loi de la psychologie sociale : "Nous sommes attirés par les gens qui nous ressemblent".
  • Ils connaissent aussi la prophétie auto-réalisante : à force de croire à quelque chose, cela devient une réalité.
  • Pour les psychologues la pensée en elle-même n'a rien de magique. Mais elle peut influencer nos comportements et par ce biais les autres et le monde.
  • Ils reconnaissent comme bienfaits de la pensée positive l'utilisation de techniques comme la visualisation et les formulations positives permettant la focalisation de l'énergie psychique évitant ainsi les ruminations, pouvant aider à la pratique de la méditation ou à la diminution de l'impuissance acquise en augmentant le sentiment d’efficacité personnelle.


3 – LES ZONES D'OMBRES DE LA PENSÉE POSITIVE

  • La Loi d'attraction
Comme toute loi naturelle (la gravité, par exemple), elle ne souffre pas d'exception et affirme que les semblables s'attirent à tous les coups. La pensée positive repose sur le fait de formuler positivement ses désirs.  Par conséquent, lorsque ceux-ci ne se réalisent pas (ce qui peut arriver malheureusement) il s'ensuit des conséquences pas du tout positives, qui n'améliorent pas le bonheur mais au contraire le diminue :
  • La culpabilisation :
J'ai demandé à l'univers l'amour, la santé ou la richesse… et je ne les ai pas obtenus : donc je m'y suis mal pris, je suis incompétent.

  • Le déni :
Il n'y a qu'un pas de la pensée positive au déni : par exemple un malade ne se soignant plus assez car il demande sa guérison à l'Univers. En imaginant l'avenir rêvé, on peut passer à côté de réalités dérangeantes qui pourraient pourtant être améliorées par des actions concrètes.

  • Une loi amorale?
Yves-Alexandre Thalmann pointe aussi le fait qu'en attirant ce que nous souhaitons, nous pouvons alors engendrer des choses dérangeantes pour les autres…


4 – LA PSYCHOLOGIE POSITIVE

  • Ce qu'est la psychologie positive :
Fondée, entre autre, par Martin Seligman en 1998, la psychologie positive est une discipline universitaire qui étudie le fonctionnement du bonheur au sens large (bien-être subjectif).

  • Les méthodes de la psychologie positive :
Ce qui caractérise la psychologie positive, ce sont ses méthodes scientifiques. Les résultats qu'elle obtient, les règles qu'elle découvre, reposent sur des travaux rigoureux qui en assurent la validité à grande échelle.

Bien sûr, on ne peut jamais prédire comment réagira un seul individu mais, si on regroupe suffisamment de personnes, alors les techniques préconisées par la psychologie positive fonctionnent sur la majorité du groupe dans 100% des cas.

Les grandes idées de la psychologie positive basées sur les nombreuses recherches effectuées sur le terrain:

1 – Nous sommes incompétents :
Nous ne savons pas prédire ce qui nous rendra heureux, nous surévaluons le bonheur que nous pensons éprouver plus tard et finalement nous nous trompons.

2 – Bonheur et bien matériels, amis et amours :
Nous pensons que la santé, la beauté, la minceur, l'argent ou les biens matériels nous rendront plus heureux. Or, les études scientifiques prouvent que non.

Nous pensons aussi que l'amour et les enfants nous rendront plus heureux mais ce n'est pas aussi systématique et surtout permanent que cela!

Or la pensée positive est destinée à nous aider à obtenir tout ça. Qu'elle fonctionne ou non, ce qui est certain c'est que le "tout ça" en question ne nous rendra pas plus heureux!

3 – L'adaptation hédonique :
C'est sûrement une des plus mauvaises nouvelles de la psychologie positive : nous nous habituons à tout, même au bonheur car notre cerveau est conçu pour s'adapter à ce qui lui arrive. Si bien que le nouveau salaire tellement convoité devient rapidement insuffisant : nous oublions rapidement notre état antérieur et nous projetons déjà vers de nouveaux besoins, désirs, envies, espoirs de bonheur... Il en est de même pour le mariage, les enfants, les opérations esthétiques et les régimes (même réussis!)

La bonne nouvelle, c'est qu'un grave accident nous handicapant ou une maladie chronique n'entament pas durablement notre capacité à être heureux, sauf en cas de douleurs permanentes.


5 – LES STRATÉGIES DE BONHEUR


Être plus heureux ne consiste pas seulement à se penser plus heureux mais à AGIR! La prise de conscience doit être suivie de pratiques destinées à modifier certains de nos comportements.

Yves-Alexandre Thalmann propose 4 axes d'action : la gratitude, la générosité, les plaisirs du quotidien et l'optimisme.


 


6 - LES CLUBS DE BONHEUR


Le but des Clubs de Bonheur est de proposer des actions concrètes à mettre en place au fil des jours de manière à :

•    Apprendre à nous connecter au meilleur de nous-même et à celui des autres quelle que soit la situation,
•    Prendre conscience de ce que nous avons et du fait que nous sommes vivants,
•    Savourer en pleine conscience le "ici et maintenant" et les petits plaisirs de la vie,
•    Se conjuguer au présent, régler les soucis passés et apprendre à pardonner,
•    Choisir la joie de vivre, le plaisir, l'esprit ludique pour ne surtout pas se prendre au sérieux,
•    Rester en lien avec la nature,
•    Écouter les besoins de son corps,
•    Gérer ses émotions,
•    Cultiver son optimisme,
•    Développer ses sentiments positifs : gratitude, empathie, bienveillance, générosité…
•    Consacrer le plus de temps possible aux relations qui nous font plaisir et qui comptent pour nous,
•    S'engager et apprendre à créer des expériences optimales (flow),
•    Se fixer des objectifs excitants et tout faire pour les atteindre,
•    Donner un sens à sa vie plus grand que soi-même,
•    Et bien plus encore…


7 - PENSÉE POSITIVE 2.0


La pensée positive revisitée scientifiquement par Yves-Alexandre Thalmann afin de pouvoir l'utiliser de manière efficace et réaliste !

Découvrez la méthode DROP qui permet de tenir compte des obstacles afin d'imaginer comment les surmonter plutôt que de simplement envoyer des vœux pieux à l'univers sans rien faire pour concrétiser nos rêves.







© Pierre-Yves Massot pour Migros Magazine
© Pierre-Yves Massot pour Migros Magazine

Ressources :
- Yves-Alexandre Thalmann : "Les fabuleux pouvoirs de la psychologie positive : de la pensée positive à la psychologie positive", Jouvence Éditions, 2012
- Corinne Cosseron : "Cultivez votre bonheur grâce à la psychologie positive - Apprenez à vivre heureux et à le rester", Weelearn, 2013
- Devenir Animateur de Club de Bonheur ou rigologue.

Note :
Yves-Alexandre Thalmann, parrain du 1er Festi'Bonheur qui se déroulera à Frontignan (Hérault) du 1er au 5 Mai 2013, recevra le Rire d'Or 2013 Dimanche 5 Mai 2013 durant la 15e Journée Mondiale du Rire et animera une conférence la veille durant les 11e Rencontres Zygomatiques.

Depuis 2013, Yves-Alexandre Thalmann co anime avec Frédéric Cosseron les symposium international des sciences du bonheur : les Rencontres Zygomatiques.

Voir le nouvel ouvrage de Yves-Alexandre Thalmann Pensée positive 2.0 Ed. La Source Vive et l'articlme de Migros Magazine du 26 Septembre 2016 :
http://www.migrosmagazine.ch/societe/entretien/article/yves-alexandre-thalmann-bien-comprise-la-pensee-positive-ca-marche

dimanche 29 mai 2016

SOUFFRANCE DES FÊTES : NOËL, FÊTES DES MÈRES, DES PÈRES, etc





FEMMES JE VOUS AIME



Et je déteste les fêtes carillonnées, ces "obligations" à être heureux reprises en chœur par les médias: Noël, jour de l'an et sans doute la plus cruelle de toutes: la Fête des Mères!

Comme si le lien à nos mères et aux enfants que nous aurions voulu avoir, que nous avons, ou pire, que nous n'avons plus était forcément 100% festif et dénué de toute trace de tristesse, remords, chagrin ou pure souffrance.

Alors en ce jour de Fête des Mères toutes mes pensées vont vers vous qui
- Avez perdu une mère adorée qui vous manque ou n'avez pas la possibilité d'être auprès d'elle
- Au contraire, subissez le joug d'une mère ou d'une belle-mère dont vous vous passeriez-bien
- Rêveriez d'être Maman mais ne l'êtes pas
- N'avez pas la moindre envie d'être mère
- Avez perdu un enfant
- Êtes loin de vos enfants, sans nouvelles, brouillée ou inquiète pour eux

À vous toutes, je souhaite la paix et propose de partager une méditation d'amour en l'honneur de toutes les femmes du monde, qu'elles soient ou non des Mamans.


POUR POURSUIVRE LA RÉFLEXION :

·         Fêtes de famille : réjouissance ou souffrance
http://www.psy-paris20.fr/?p=1396

·         Fête des mères et manque de maman

·         Noël vous déprime? Des conseils pour des fêtes moins tristes

·         Envie de rire?